HISTORIQUE

L’histoire commence en 1977 lorsque des artistes et militants créent la « Fondation Jacques Gueux », du nom d’un chansonnier engagé dans les luttes sociales des années 1900. Leur objectif est de valoriser les cultures populaires et ouvrières, par souci d’émancipation sociale et de démocratie culturelle. Ils publient la revue “Rue des Usines” et montent le « Théâtre Jacques Gueux ».

Au seuil des années ’90, l’expression populaire et ses multiples formes artistiques évoluent considérablement. La fracture sociale et les métissages culturels génèrent notamment le mouvement Hip Hop (rap, break dance, graffiti, djaying…) ; de nouvelles expressions artistiques ouvrent le champ des « cultures urbaines ».

L’association est interpellée et se passionne pour ces courants puissants. Elle s’ouvre à l’émergence de ces formes et décide de travailler avec les artistes et les groupes qui les portent, afin d’aider à leur reconnaissance mais aussi de contribuer à leur développement.  Cette période a été marquée notamment par le festival « historique » Lezarts Hip Hop aux Halles de Schaerbeek en 1997.

A partir de l’année 2000, toujours soucieuse des inégalités sociales et culturelles, la F.J.G. investit quelques terrains dynamiques, sur lesquels elle a acquis une connaissance de fond, un savoir-faire d’organisation et une implantation en réseau : la danse urbaine, l’art graffiti, le rap, le slam et les nouvelles formes d’écriture issues des milieux populaires …

En 2004, la Fondation Jacques Gueux adapte son nom à sa nouvelle réalité et s’appelle désormais « Lezarts Urbains ».

Reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles, Lezarts Urbains est une association culturelle et d’éducation permanente centrée sur les cultures urbaines et les pratiques artistiques issues des milieux populaires.

LE PROJET

Lezarts Urbains est une association active dans le champ socio-artistique des cultures urbaines et, en particulier du hip hop, en Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle mène, avec de nombreux partenaires, une action diversifiée d’accompagnement et de soutien de projets artistiques, d'organisation d’évènements, de réflexion, ainsi que de formation, et d’animation en ateliers.

L’association intervient dans le réseau associatif et culturel : les écoles, les maisons de jeunes, les prisons, les centres culturels, les théâtres, les bibliothèques et d’autres lieux culturels.

Lezarts Urbains gère par ailleurs une plateforme d’informations et de diffusions et assure la présence vivante d’un Centre de Documentation, en partenariat avec la Maison du Livre, basé à la Bibliothèque de Saint-Gilles.

L’équipe assure une permanence d’information et de consultance aux bureaux ouverts du lundi au vendredi, de 10h à 18h. Vous pouvez y trouver ou y déposer de nombreuses infos sur des événements, activités, stages… Les membres de l’équipe sont également disponibles pour vous conseiller sur la construction de votre projet artistique et pour vous guider dans le circuit du réseau hip hop.

Charte de l’association

Modification de la charte adoptée par l’AG du 27/1/05 en septembre 2019

Préoccupés par les inégalités sociales et culturelles à Bruxelles, en Belgique et à l’étranger, nous considérons que l'expression artistique est une voie privilégiée, tant pour l'émancipation des personnes et des groupes que pour la lutte contre le racisme, le sexisme et les autres discriminations, ainsi que contre l’exclusion, la misère sociale, intellectuelle et affective.

Au nom de ces valeurs qui impliquent le croisement de l'art, du social et du pédagogique, Lezarts urbains ASBL désire construire avec tous les partenaires possibles, un espace et un réseau de rencontre, de création, de réflexion, de formation et d'action, participant ainsi au développement culturel de la cité, dans un esprit d'engagement démocratique, d’interculturalité et de résistance face à la montée des replis identitaires et de la suprématie du marché.

Nous considérons que les pratiques artistiques urbaines constituent un puissant outil de décloisonnement afin de lutter contre l’exclusion des minorités qui composent notre société, avec une attention particulière pour les catégories de population les plus défavorisées.

Champ d'activités :

Notre intérêt se porte sur l'actualité des cultures et des pratiques artistiques issues des milieux populaires ; qu'elles se révèlent sous des formes nouvelles ou qu'elles ravivent les mémoires et traditions. Nous y soutenons des courants créatifs, ouverts aux rencontres, critiques et porteurs de contenu.

Dans ce cadre, et sans exclusive, les cultures urbaines attirent toute notre attention, en tant que moment fort du développement culturel lié à la question sociale.

Par cultures urbaines, nous désignons les cultures nées ces 40 dernières années dans les quartiers populaires et les zones de relégation, comme les pratiques issues de la culture hip hop, les danses urbaines, la poésie slam ou d'autres courants apparentés.

Nos missions :

  • Découvrir, faire découvrir et comprendre les cultures issues des milieux populaires et les cultures urbaines, en rencontrer les acteurs et les créateurs.
     
  • En diffuser les créations et les valoriser, par des événements et par des publications.
     
  • Informer et former, tant le public que les cadres culturels et les acteurs eux-mêmes, sur les réalités multiples et les réalisations de ces mouvements.
     
  • Mettre en place les médiations facilitant les projets ainsi que l'ouverture, tant des institutions vis à vis des acteurs issus des milieux populaires que l'ouverture de ces acteurs à la culture et aux arts en général.
     
  • Développer les outils et les espaces permettant d'utiliser ces formes et ces contenus à des fins d'éducation permanente, de formation et de conscientisation citoyenne.
     
  • Susciter, produire, aider à produire et promouvoir des oeuvres de qualité dans le champ qui est le nôtre.
     
  • Accompagner et soutenir les artistes et les acteurs de ces mouvements artistiques et favoriser leur mûrissement, leur formation et leur professionnalisation.
     
  • Susciter le débat et la réflexion autour des thèmes, des formes et des enjeux soulevés par ces pratiques artistiques, servir de pôle de recherche et assurer des publications permettant d'en être l'écho.

Ces missions sont complémentaires et imbriquées, développées selon des priorités définies collectivement par l’équipe et les membres de l’assemblée générale.