CAVA

Ils sont rappeurs, chanteurs, beatmakers ou encore guitaristes. A eux cinq, ils forment le collectif Cava fondé il y a 2 ans par le rappeur Genbu, qui deviendra leur manager, et le rappeur Shiba, qui se sont rencontrés à l’école à Forest.

Tous ont des personnalités et des influences très différentes mais ont sû trouver ce qu’ils avaient le plus en commun : la passion pour la musique. 

De l’écriture au mixage, jusqu’aux concerts, ce collectif peut se vanter de sa polyvalence et de son niveau très tôt confirmé quand on sait que la moitié des membres n’a pas encore atteint la majorité. Ils savent chanter, faire des prods et réinventer des nouveaux flows, parfois très rapides, qui témoignent de leur technique déjà bien confirmée pour leur jeune âge.

Ils tirent leurs influences de la culture hip hop actuelle et ancienne, du rap américain ou de chez nous. Ils sont aussi de grands amateurs et musiciens de jazz ou de rock/pop qui est la musique dans laquelle ils ont grandi et qu’ils savent aisément reproduire, comme on peut l’entendre sur certains morceaux. 

Cava est un collectif qui recherche avant tout l’authenticité sans faire attention aux aspects superficiels qu’on a l’habitude de voir dans la musique d’aujourd’hui. Chez eux, on ressent avant tout qu’ils sont ensemble, pour kiffer entre potes, faire ce qu’ils aiment sans vraiment se soucier de devenir les futurs trap-star du rapgame belge. Cela ne les empêche pas de foutre le bordel en concert quand ils sont présents sur la scène grâce à tous ces bangers dont ils ont le secret.