LES MYBALÉS

Crédit Yannick Sas
Crédit : Yannick Sas

Les Mybalés, sont sœurs jumelles danseuses et chorégraphes belges d’origine congolaise, c’est en 2010 qu’elles font leurs débuts dans la danse et découvrent le freestyle (danse libre) dans le style Hip Hop à la gare du Luxembourg à Bruxelles. C’est dans ce même lieu qu’elles s'entraînent avec différents danseurs connus au sein du milieu hip hop belge.

En 2012, elles commenceront une première formation en hip hop, le "Tremplin Hip Hop à la scène II", coordonnée par le Centre culturel Jacques Franck. Curieuses et en quête d’apprentissage, elles suivront de nombreux cours, workshops et voyageront pour acquérir des fondations ainsi que les techniques de la house dance à New York mais également d’autres styles comme la danse traditionnelle africaine à l’Ecole de Sables au Sénégal, la capoeira et la danse contemporaine à Bruxelles. Tout ceci leur permettra d'évoluer et de s'enrichir artistiquement. En 2013, la house dance deviendra rapidement leur style de prédilection.

Un an plus tard, dans le cadre du projet européen 7Steps coordonné par Lezarts Urbains, Les Mybalés débutent leur carrière artistique professionnelle en intégrant une première création comme danseuses-interprètes dans la pièce Illusion chorégraphiée par Marion Motin dans laquelle elles balayent leurs codes pour revenir à une danse plus instinctive, toujours propre au langage hip hop.

Cette pièce sera diffusée dans des festivals de renommée en Europe entre 2014 à 2017 : Festivals Kalypso et Karavel en France, Festival B.Supreme à Londres, Festival Spin Off à Amsterdam, Festival Lezarts Urbains et Festival XS à Bruxelles.

Au fil du temps, leurs chemins croisent différents artistes belges, français, africains, et allemand comme : Rodolphe Coster musicien , Ben Furi danseur et chorégraphe belge, Junior Mthombeni metteur en scène pour le spectacle Malcolm X,  Badi rappeur belge, Ersan Montdag, réalisateur et metteur en scène allemand  dans la création De Living, Baloji pour son long métrage Kaniama Show, Moya Michael, Pitcho Womba Konga,Andrew Onderjack, Alesandra Seutin (dramaturge et coach scénique) et Simon Carlier (créateur sonore) qui ont participé  à la création de leur spectacle À travers l’autre.

Dans la continuité de la pièce Illusion, Les Mybalés créent en 2018 leur premier spectacle À travers l’autre soutenu par Lezarts Urbains, Citylab, Bozar, la Fédération Wallonie Bruxelles, Surmars, CC Jacques Franck. Dans lequel elles explorent les différentes représentations culturelles de la gémellité ce qui les mènera à devenir artistes associées du KVS à Bruxelles.

Dans ce spectacle, elles transcendent les danses house, africaines et hip hop dont elles s’inspirent pour créer une gestuelle propre à leurs personnages. Elles nous font voyager dans leur univers et dans leur histoire et nous identifier à leurs personnages de petites filles joueuses à  créatures divines. L’élégance et la grâce caractérisent définitivement leur esthétique.

Elles poursuivront également leurs carrières dans une autre tournée internationale avec la pièce de théâtre De Living mise en scène par Ersan Montag.

Polyvalentes et autodidactes, elles aiment  jongler entre la création et la scène underground. Plongées dans ce milieu, elles adoptent un vrai esprit de compétition et participeront à plusieurs battles belges et internationaux. En 2019, elles remporteront la qualification du Juste Debout à Londres ; ce qui leur permettra d’accéder à la grande finale à Bercy.

Se considérant activistes de leur génération, c’est à travers leurs expériences et leurs parcours qu’elles visent à mettre en avant et à développer la communauté des danseurs en Belgique.