// ARTICLE // Une Oralité Viscérale - Tom Nisse

Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles, les Prix Paroles Urbaines récompensent des paroliers dans le domaine du Slam, du Spoken Word et du Rap. Ces Prix sont organisés par l’asbl Lezarts Urbains depuis quatre éditions. La demi-finale slam s’est déroulée le 10 décembre 2016 au Pianofabriek à Bruxelles. Elle a réuni dix-huit artistes : Abderzak, Akkad le gardien du monde perdu, Anastrophe Clouds, Black Iron, Christiane Dunia, Geo Frais, Giovanni Centola, Léïla, Matumaini, Meggie, Mot Dit, Mpeya, Nestor, Nganji, NK, Skash, Toro et  Yousra Dhary.

Tom Nisse, poète, nous offre son regard sur la demi-finale des Prix Paroles Urbaines 2016-2017, organisée par Lezarts Urbains le 10 décembre 2016 au Pianofabriek. Un texte superbe qui ne vous laissera pas indifférent.

            

L'appauvrissement du langage semble acquis. Il va, forcément, de pair avec celui de la pensée. Les représentants du peuple et les médias à leur service se cantonnent à l'alarmisme et à l'austérité. La publicité saccage les réserves langagières. La philosophie, à quelques exceptions près, demeure lointaine. Quant à la culture, censée être le garant de la santé de la pensée et du langage, elle est réduite au divertissement vulgaire, à la psychologie de bas étage, au conceptuel clos ou à l'alibi de l'humanitaire. Dans ce contexte, depuis les périphéries urbaines, et ce n'est pas un paradoxe mais bien la conséquence d'une vitalité aspirante, surgit et se développe une nouvelle poésie populaire (Tom Nisse).  Lire la suite